QU’EST-CE QUE LE MODELE DE PALO ALTO ?

L’Ecole de Palo Alto, n’est ni un établissement pédagogique ni une doctrine rigide fruit d’un cerveau éclairé, mais un courant de pensées né il y a 50 ans, une méthode originale d’appréhender les « maladies de l’âme » qui se distingue sensiblement de l’approche psychanalytique freudienne, en ce sens qu’elle se veut de courte durée, qu’elle s’intéresse à l’individu pris dans son environnement, et que le thérapeute y assume un rôle actif comme élément provocateur de changement.

Le lieu où ce courant de pensées s’est fixé est à Palo Alto en Californie. Il s’est cristallisé au sein d’un institut, le Mental Research Institute (MRI), sis au 555 Middlefield Road (www.mri.org), qui reste toujours actif dans sa spécialité. C’est ainsi que l’Ecole de Palo Alto a évolué pour devenir un centre de recherches pragmatiques sur le comportement humain, axé sur le développement de techniques thérapeutiques novatrices, carrefour de plusieurs influences complémentaires.

Les pères de ce courant de pensées sont un groupe d’hommes venant de différents horizons académiques. Trois d’entre eux se distingueront au départ: Gregory Bateson, Jay Haley et Don Jackson. Trois autres prendront la relève: John Weekland, Richard Fish et Paul Watzlawick. Un thérapeute génial les influencera tous sans jamais les rejoindre officiellement: Milton Erickson.

Sur le continent européen, les deux plus importants organismes qui pratiquent, diffusent et enrichissent l’approche des problèmes humains développée par l’Ecole de Palo Alto sont : d’une part l’Institut Gregory Bateson (IGB) à Liège en Belgique représentant officiel du MRI pour l’Europe francophone et fondé par Jean Jacques Wittezaele (www.igb-mri.com), d’autre part le Centre de Thérapie Brève d’Arezzo en Italie, fondé et animé par Georgio Nardone (www.centroditerapiastrategica.com).